Objectif NaNo : bien se préparer

L'article vous a plu ? Partagez-le !
  • 30
  • 6
  •  
  •  
  •  
    36
    Partages

Nous voilà fin octobre, une période pleine de rebondissements et de phénomènes étranges. Changement d’heure, Halloween… et le nano. Le NaNoWriMo pour être exact.

J’ai déjà eu l’occasion de parler de cet événement à plusieurs reprises sur le blog, notamment via ces deux articles : le kit de l’auteur pour le nano et 6 arguments pour rejoindre le nano. Je ne m’étendrai donc pas plus longtemps sur son principe et son fonctionnement. Aujourd’hui, je voulais plutôt parler concret et mise en œuvre de tous ces outils et techniques. Voici donc quelques conseils en vrac pour vous aider, vous booster et vous motiver à quelques jours de l’échéance.

Voici venu le temps du nano

Aussi surnommé le marathon d’écriture, le nanowrimo est pour beaucoup d’autrices et d’auteurs synonyme d’un mois de novembre bien chargé. Chargé de quoi me direz-vous ? De nombreuses choses. De travail évidemment, mais aussi de sueur, de maux de tête, de satisfactions, de déceptions, …

L’environnement

Pour que vous puissiez vous consacrer à 100% à l’écriture, il est primordial d’écrire dans un endroit où vous vous sentirez à l’aise. Que ce soit sur un coin de table dans votre cuisine, au fond de votre lit ou bien religieusement assis à votre bureau, le lieu est très important. Choisissez un espace où vous aurez la place suffisante pour installer tout votre matériel d’écriture. Certains opteront pour leur chambre ou leur bureau au calme, porte close et casque sur les oreilles, d’autres préfèreront se tourner vers un café, au milieu des gens et du bourdonnement ambiant. Peu importe, tant que vous êtes à l’aise. Il y a autant d’endroits pour écrire qu’il y a de plumes.

Le support

Je ne vais pas vous (re)donner les différents sites ou logiciels sur lesquels écrire. Outre le fait que j’ai déjà abordé le sujet dans le kit de l’auteur, à quelques jours du début du nano l’heure n’est plus aux renseignements mais à l’action ! Il est temps pour vous de faire un choix ! Vous écrivez depuis plus ou moins longtemps pour connaître vos préférences et le support d’écriture qui vous correspond le mieux. Décidez-vous, focalisez-vous dessus et le 1er novembre, vous devrez vous en faire un compagnon pour 30 jours (et plus si affinités). Le temps ne sera plus aux hésitations et au changement. Le temps sera celui de l’écriture.

Les accessoires

Durant vos sessions d’écriture, vous devrez être à votre aise. Si vous avez besoin de vous lever toutes les 5 minutes, vous n’arriverez pas à grand chose et votre nano s’écoulera bien trop vite à votre goût. Avant votre session, munissez-vous de votre boisson favorite, d’un petit encas si besoin. Écrire 3h d’affilée peut s’avérer exténuant, l’équivalent d’une activité sportive comme on peut l’entendre. Le temps se rafraichit, aussi peut-il être judicieux de prévoir une tenue d’écrivain en conséquence : pull, gilet, plaid… Tout ce qui peut vous éviter de terminer comme un glaçon devant votre texte 😉

Le temps

Durant 30 jours, il sera votre pire ennemi. Pendant un mois entier, vous devrez lutter face à lui, l’immuable, l’inéluctable temps qui s’écoule. Il existe de nombreuses façons d’en faire votre allié.

Gardez votre temps

Avant de débuter le nano, préparez votre entourage : durant le mois de novembre, vous allez être bien occupé avec vos 50.000 mots. Anticipez cela et réduisez vos déplacements ou vos soirées entre amis. Cela ne dure que 4 semaines et comme vous vous en rendrez compte si c’est votre premier nano, Novembre va passer en un éclair.

Note personnelle : l’entourage est prévenu, j’ai même pris deux jours de congés mi-novembre pour m’aider au moment où les nerfs commenceront à fatiguer.

Optimisez votre temps

Une telle performance requiert un minimum de préparation, cela même si vous appartenez à la famille des écrivains jardiniers. Organisez votre planning pour le mois à venir. Choisissez judicieusement vos horaires dédiés à l’écriture. Cela ne sert à rien de dire « tel jour je ne fais qu’écrire ! ». Si vous vous laissez une fourchette trop large sur une journée cela peut avoir un effet contre-productif : « Oh j’ai encore l’après-midi pour écrire. Encore une petite vidéo… » Vous voyez ce que je veux dire 😉

Note personnelle : le plan pour mon roman est prêt, le support d’écriture est choisi (Scribbook) je n’ai plus qu’à m’asseoir et à écrire. Optimisation du temps pour les sessions assurées !

Prenez votre temps

Le nano a beau se définir comme un marathon, ce n’est pas une course en soi. Une course contre la procrastination peut-être ? Le reste n’est que paillettes et cotillons. L’important, c’est d’écrire. Inutile de vous précipiter, il n’y a aucun pactole à la clef 😉 Personnellement, je sais que même si je voulais me précipiter, je ne pourrais pas. Pour écrire, j’ai besoin d’être complètement concentré sur ce que je fais.

Note personnelle : je sais que 50.000 mots ne suffiront pas à boucler mon roman, mais quoi qu’il en soit tout mot supplémentaire écrit me rapprochera de la fin !

Prenez du temps

Non pas pour écrire mais pour faire toute autre chose. Du sport, sortir, dormir, manger, vous reposer, regarder la TV. Pensez à vous déconnecter de votre texte régulièrement. Le cerveau est comme un moteur, il peut surchauffer. Ménagez votre monture sinon elle n’ira pas jusqu’au 30 novembre !

Note personnelle : même si devenir un ermite derrière son écran peut être tentant, méfiez-vous de la fatigue et des nerfs qui lâchent ! Si les mots ne viennent plus, faites une pause, videz-vous la tête !

Pour conclure

Vous n’êtes pas seuls !

Plus de 300.000 personnes s’inscrivent chaque année au nanowrimo alors ne désespérez pas et rejoignez une communauté solide et solidaire ! Si vous voulez me suivre et m’ajouter à vos contacts sur le site du nano, mon pseudo est Denis Vergnaud et mon compte est ici. Et si vous n’êtes pas encore allé lire l’article, vous pouvez retrouver tout un tas d’outils pour survivre au Nano ici :

Préparer le NaNoWriMo : le kit de l’auteur

J’espère que ces quelques conseils supplémentaires vous ont motivé avant le grand signal de départ. Alors je vous souhaite bon courage, bonne écriture, bon nano et surtout profitez ! 🙂


L'article vous a plu ? Partagez-le !
  • 30
  • 6
  •  
  •  
  •  
    36
    Partages
  •  
    36
    Partages
  • 30
  • 6
  •  
  •  

Denis Vergnaud

Cet article t'a plu ? Alors n'hésite pas à le partager sur le réseau social de ton choix. Bonne visite et merci de me suivre !

Réagir à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.