Préparer mon premier salon du livre

Oyez camarades,

Il y a quelques semaines, une question a commencé à me hanter à longueur de journée.

Qu’allais-je préparer pour mon prochain salon du livre ?

Si vous me suivez depuis quelques temps, vous savez que j’ai déjà participé à plusieurs séances de dédicaces. Mais ce samedi 20 mai, je vais participer à mon premier salon du livre. Celui de St Cyr sur Loire près de Tours (37).

Réputé et de grande ampleur, ce sera une toute autre histoire que les dédicaces dans des espaces culturels. On passe de la pataugeoire au grand bain si j’ose dire 😉

Jusqu’à présent, je m’étais contenté d’apporter mes livres, un ou deux éléments de déco, ma plus belle plume pour dédicacer et… c’est tout.

Mais ça, c’était avant 😉

Avant quoi ?

Et bien, avant de m’être renseigné !

Dans l’autoédition comme dans tous les domaines, il faut enquêter, prospecter, se renseigner, passer du temps (ça fait partie du travail aussi) à fureter sur le net à l’affût de tous les bons conseils. Je pense notamment à cet article de Nathalie Bagadey que j’ai relu récemment pour m’inspirer.

Alors que vais-je emmener dans mes bagages à St Cyr ?

Mes livres.

Oui hein, forcément, sinon ça ne sert à rien d’y aller ! 😉 Mais c’est toujours bon de le rappeler, on ne sait jamais, accaparer par tous les petits détails annexes, on pourrait en venir à oublier l’essentiel. Cette fois-ci, j’apporte tout mon stock, c’est-à-dire 27 exemplaires de La Sève du Pouvoir. Je risque de me faire un lumbago mais je prends le risque, je suis motivé !

Kit d’écriture.

Que ce soit le stylo de dédicace, mes deux carnets (celui où je couche le plan de mon roman et celui plus « administratif » avec mes comptes etc.), je n’oublierai rien.
Même si je suis d’un naturel optimiste, je reste réaliste. Il n’y aura certainement pas tout le temps quelqu’un à mon stand. Avoir de quoi écrire durant les périodes de flottement me paraît indispensable. Bien que j’espère pouvoir discuter un peu avec mes voisins de table 🙂
Et puis côté visiteurs, voir un auteur en train… d’écrire, ça colle au personnage nan ? 😉

Le stylo de dédicace est également important, ce serait dommage de refiler à vos lecteurs tout nouveaux, tout frais une griffe faite à la va-vite ou pas vraiment soignée. Autant faire les choses en grandes pompes ! En général, les visiteurs se font tout un monde de la dédicace, offrons-leur un beau moment en écrivant un petit mot sympa 😉 J’en profite pour embrasser Marion, ma compagne qui m’a offert ce magnifique stylo !

Les preuves.

Derrière ce titre très scientifique, j’entends les preuves « sociales ». Celles qui font de vous un auteur, celles qui démontrent vos qualités. Et les meilleures preuves sont celles écrites par vos précédents lecteurs. Commentaires Amazon, chroniques de blog, interview, tout est bon à prendre. Le travail est déjà mâché, vous n’avez plus qu’à imprimer le tout et à présenter cela de manière sobre et professionnelle.
Un ou plusieurs extraits de vos romans peuvent également venir s’ajouter aux avis clients.

Les accessoires.

Petite malle en bois, coupe style médiéval, carte du monde en grand format en guise de dessous de table ou de nappe, un chevalet pour dresser fièrement le roman. Rien de tel pour donner plus de cachet à un stand.
Autre détail important, j’ai réalisé des cartes de visite avec mon nom, la mention Auteur ainsi que mon mail pro et l’adresse de mon blog. Si un visiteur s’attarde mais repart les mains vides, lui tendre ma carte peut lui permettre de se souvenir de moi plus tard 😉
Je compte également apporter une petite ardoise sur laquelle je pense noter à la craie le nombre actuel d’exemplaires vendus depuis la sortie de mon roman. Lequel sera mis à jour à chaque nouvelle vente. Ce nombre étant très proche de 300, un effet psychologique se manifestera-t-il dans l’esprit des gens ? Je me trouve légèrement fou en disant ça ^^
Enfin, j’amènerai avec moi une batterie externe pour mon smartphone. Pas de problème de batterie durant la journée et si je dois l’utiliser fréquemment (voire point suivant), je ne serai pas pris au dépourvu 😉

 

Le gadget bonus de la mort qui tue.

Petit dernier dans ma check-list : un lecteur de cartes bancaires ! Je me le suis procuré par le biais de Nathalie Bagadey (encore !). Ce petit boîtier prend toutes les cartes, que ce soit en sans contact, lecture par bande ou de manière traditionnelle. Un argument supplémentaire qui peut permettre de ne pas passer à côté d’une vente si la personne n’a pas/plus de monnaie. Pratique. À tester sur le terrain, je vous en ferai un débrief !

Je crois avoir fait le tour. J’espère n’avoir rien oublié ! Dans tous les cas, on découvre toujours de nouvelles idées une fois sur place, des petits détails que l’on note et que l’on utilisera au salon suivant. Une bonne expérience en soi. Ah oui, j’allais oublier ! Il y aura sur mon stand des bonbons pour les gourmands. De quoi attirer le chaland tout en subtilité… 🙂

 

Cet article a un double avantage, il m’a permis de faire le point une nouvelle fois sur ce que je devais préparer mais aussi, j’espère, à vous aider, vous orienter si vous devez un jour vous risquer aux salons et dédicaces.

N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez des suggestions ou des conseils. Partagez avec tout le monde ! 😀

On se retrouve la semaine prochaine pour le débrief du salon !

PS : désolé pour la piètre qualité des photos.

 

Denis Vergnaud

Cet article t'a plu ? Alors n'hésite pas à le partager sur le réseau social de ton choix. Bonne visite et merci de me suivre !

Un commentaire

  1. Merci beaucoup pour m’avoir citée !!
    Très sympa, ton article, c’est toujours cool de voir comment les autres se préparent… ♥ Et puis j’ai trouvé ton idée de « compteur des ventes » super !!! (y)
    Le seul petit bémol me vient de la présentation des commentaires de tes lecteurs, que je trouve un peu trop froide, personnellement, je les aurais bien illustrés ou imprimés en couleur… 😉

    En tout cas, je te souhaite un très très bon baptême… euh Salon !!! ♥

Laisser un commentaire