10 ans.

Oyé mes très chers camarades,

Ça y est, on y est enfin.

Après tout ce temps.

Après des années à gratter du papier sans avancer.

Après des dizaines de fichiers intitulés « Chapitre 1 ».

Après un grand nombre de questions du genre : alors ce roman, il en est où ?

Après un tout aussi grand nombre de réponses du style : j’y réfléchis, ça avance.

Après m’être perdu dans des scénarios sans queue ni tête.

Après tout ce temps.

Nous sommes entre nous ici, je peux vous le confier.

Depuis l’été 2006 où je me suis mis dans le crâne l’idée d’écrire un livre, ma vision de l’écrivain et de l’art de l’écriture en général a radicalement changé.

Au départ, j’imaginais l’auteur écrire son roman. Tout simplement, comme ça, l’air de rien. D’une traite.

Ouais. J’étais UN PEU naïf.

Et puis il y a environ 2 ans, j’ai découvert l’auto-édition. Pour être honnête, je ne savais même pas que ça existait ! Pour moi, publier un livre c’était passage obligatoire par une maison d’édition, et tout ce que ça implique. Envois, attente, attente, attente, refus, envois, attente, attente et PEUT-ÊTRE une réponse positive un jour.

Le problème que j’ai découvert au fil de mes recherches et de mes lectures, c’était qu’il ne suffisait pas d’avoir un «bon» livre pour être choisi par un éditeur.

Non.

Vu les milliers de candidats, la probabilité d’être repéré relevait du miracle, relève toujours du miracle. Ou de la chance. Ou du destin. Ou de ce que vous voulez.

Bref, quand j’ai découvert l’auto-édition, je m’y suis intéressé de près. Très près. Et ce que j’en ai appris m’a complètement convaincu.

Que les choses soient claires, je ne renie pas les maisons d’édition (au cas où certains éditeurs me lisent ici hein, sait-on jamais, si je peux signer un gros contrat… #grosvendu). Au contraire, j’apprécie toujours autant flâner dans une librairie ou un espace culturel et feuilleter, lire et/ou acheter un roman qui me plaît.

Mais l’auto-édition était une voie qui me convenait parfaitement et c’est ainsi que je me suis décidé à «sortir un livre tout seul».

Je mets des guillemets parce qu’on n’est jamais vraiment seul. Ma compagne, les amis, la famille, toutes les personnes qui par leurs messages, leurs encouragements, leurs «j’aime», leurs partages, leurs lectures, le temps que tous prennent à venir lire ce qu’on écrit, participent à leur manière à ce beau projet.

Ce projet qui me tient tant à cœur.

10 ans.

En août, cela fera 10 ans qu’écrire un livre m’obsède. Et c’est maintenant, à l’aube de ce 11 Juillet 2016, que je m’aperçois à quel point un objectif peut être puissant.

Lorsqu’on arrive à trouver le chemin dans la brume de notre existence,
quand on arrête de (se) dire qu’on va écrire un livre et qu’on ÉCRIT un livre,
quand on parvient à se fixer des étapes, qu’on prend le temps d’agir pour avoir ce que l’on veut.

Tout est une question de volonté. J’en suis persuadé.

Alors évidemment, chacun a son rythme. Cela peut durer 1 an, 2 ans, 5 ans,… 10 ans. Tiens, 10 ans ?

Il y a des jours où rien ne vient, où les mots nous font défaut, où on a l’impression de s’éloigner de notre objectif.

C’est précisément dans ces instants qu’il ne faut pas lâcher !

La persévérance, la volonté, la lucidité aussi.

Il faut être sûr de ses forces mais aussi de ses faiblesses.

Aujourd’hui, mon plus grand rêve se réalise enfin.

Aujourd’hui, je vous livre une part de mon imagination à travers ces pages.

Aujourd’hui, l’histoire de Beryn et d’Isan n’est plus réduite à mon seul regard. Je vous ouvre les portes de mon monde.

L’Ombre du Titan est le premier tome de La Sève du Pouvoir. Au fil des pages, vous découvrirez et comprendrez peut-être les multiples sens que ce titre dissimule. Pour ma part, j’ai vécu avec l’ombre de ce roman au-dessus de ma tête durant des mois et c’est avec une immense joie que je le partage avec vous aujourd’hui.

La Sève du Pouvoir est sur le point de prendre son envol. Ce roman (et tout ce qu’il contient) va pouvoir vivre sa vie et j’espère que ce voyage à travers l’Arcalie, ses intrigues et ses mystères, vous plaira.

J’ai vraiment pris mon pied à écrire cette histoire. Qu’elle grimpe en haut du classement des ventes ou qu’elle reste une anonyme parmi la masse, pour moi c’est avant tout une victoire personnelle.

Pour le reste, advienne que pourra comme on dit !

Je terminerai sur une citation de Dominique Glocheux :

« Les succès ne frappent jamais au hasard :
ceux qui réussissent, ceux qui gagnent,
sont d’abord ceux qui ont cru en eux. »

Personnellement je crois en moi, et vous ? 🙂

Longue vie à l’Ombre du Titan !

Pour fêter sa sortie, je m’en vais boire une coupe de Nectar*…

Bonne journée à vous, chers camarades,

Denis Vergnaud.

La Sève Du Pouvoir: Tome 1 – L’Ombre du Titan
est disponible sur Amazon aux formats Ebook et papier

ici : http://amzn.to/29Bs87j

*Pour comprendre la référence, il vous faudra lire le roman 😉

 

Denis Vergnaud

Cet article t'a plu ? Alors n'hésite pas à le partager sur le réseau social de ton choix. Bonne visite et merci de me suivre !

4 Commentaires

  1. Bravo pour cette belle sortie ! J’ai profité d’avoir une connexion Internet pour commander la version papier pour ma part. 🙂
    Je ne pourrai la lire qu’en août, par contre, et après le 3e tome des pirates de l’Escroc-griffe, lui aussi arrivé après mon départ.
    Gros bisous et encore bravo ! ♡

    • Merci Nathalie ! 🙂 J’espère que l’histoire te plaira !
      N’hésite pas à en parler autour de toi et bonnes vacances ! 🙂

  2. Hey, Denis ! Cela fait plaisir de voir quelqu’un réaliser ses rêves. Ta détermination force le respect. Tout est question de volonté et de travail. Tu as l’un et tu n’as pas compté tes heures pour l’autre, alors franchement, un grand bravo. Ma préparation au concours de la Sorbonne et ses conséquences ont laissé toutes mes activités littéraires en suspens, mais je compte bien prendre un peu de bon temps en découvrant ton univers !

    A bientôt et bonne inspiration pour tes prochains projets 😉

    • Merci Chris !

      Si tu y mets l’énergie nécessaire, je suis sûr que tu atteindras tes propres objectifs 😉 L’important c’est d’y croire et de persévérer.
      J’espère que la lecture te plaira et si tel est le cas, n’hésite pas à écrire un petit commentaire sur la page Amazon ! 🙂

      Bonne lecture et à bientôt,
      Denis.

Laisser un commentaire